Une motte de beurre vieille de 2000 ans découverte en Irlande  
Information étonnante découverte en cherchant sur Internet datée du 16 juin 2016

En creusant une zone humide en Irlande, un spécialiste a découvert un énorme morceau de beurre. Un produit laitier qui aurait été conservé pendant 2.000 ans dans de la tourbe. Si la découverte est stupéfiante, elle est assez courante.
Avant que le réfrigérateur ne fasse son apparition, nos ancêtres ne manquaient pas d'imagination pour conserver leurs aliments. En Irlande, le secret se cachait dans la tourbière. De nombreuses découvertes précédentes ont confirmé cette hypothèse. Mais des spécialistes viennent de mettre la main sur une nouvelle preuve.

Dans le comté de Meath situé au nord de Dublin, une énorme motte de beurre de 9 kilogrammes a été retrouvée, bien cachée à quatre mètres de profondeur. Mais le plus étonnant reste sans doute l'âge du produit : au moins 2.000 ans, d'après les observations préliminaires.

Un garde-manger coffre-fort

Les habitants utilisaient la tourbière comme une zone de stockage pour leurs produits laitiers. En effet, elle contient généralement une eau froide, acide et faible en oxygène. Autant de conditions qui permettent la conservation de produits sensibles mais le procédé serait encore plus efficace qu'on ne pense.

Les spécialistes pensent d'ailleurs que la motte serait encore comestible. La conservatrice du muséum Cavan County affirme ainsi que l'odeur émise par la motte est très ressemblante à celle de notre beurre actuel. Une autre hypothèse suggère toutefois que la tourbière permettait aussi de cacher ce trésor monétaire.

Si le beurre servait pour l'alimentation, c'était aussi produit très important qui pouvait servir de paiement pour le loyer. Son coût élevé pouvait tenter de nombreux voleurs. D'où l'importance de cacher ses réserves personnels. D'ailleurs, ce n'est pas la première fois qu'une telle découverte est faite, c'est même plutôt fréquent. Mais la motte recèle encore bien des mystères.

Une découverte commune mais surprenante

En effet, ce qui a le plus étonné les chercheurs est son emplacement. L'assistant du muséum Andy Halpin décrit : "ces tourbières à cette époque étaient des endroits inaccessibles et mystérieux". Il y a 2.000 ans la région était dominée par trois barons. Or la jonction entre ces domaines était située précisément à l'endroit de la découverte.

C'était donc un "no man's land", rendant cette trouvaille étrange. De plus, le beurre n'était pas protégé par une peau de bête ou du bois comme observé dans d'autres endroits. Cette motte aurait donc plutôt été destinée aux dieux. S'il s'agissait d'une offrande, le beurre ne devait pas être facilement récupérable par des voleurs et donc une zone interdite était très favorable.

La motte maintenant dans les mains du muséum national, les scientifiques vont pouvoir la dater plus précisément grâce à la datation au carbone 14 et en apprendre plus à son sujet. Voire la goûter ? Sans doute pas. Halpin conclut ainsi : "théoriquement c'est comestible mais nous ne dirons pas que c'est conseillé".

Publié par Estelle Lemaitre, le 16 juin 2016
http://www.maxisciences.com/archeologie ... 38140.html



[ lire entrée ] ( 91 lectures )   |  permalien  |    |   ( 3.1 / 47 )
ARDIN - la beurrerie 
Région : Nouvelle-Aquitaine (Poitou-Charentes)
Département : Deux-Sèvres

Carte postale ancienne qui a circulé (le 3 mai mais pas de date) des années 1910 de la beurrerie d'Uzelet à Ardin.



Cette laiterie coopérative est créée en 1897 par un groupement de cultivateurs sur l'emplacement d'un ancien moulin à eau, à 500 m du bourg et 4 km de la gare de Coulonges-sur-l'Autize. Le beurre fabriqué est expédié par le train à Paris. La coopérative totalise 877 sociétaires en 1902, puis 1275 en 1919. Une caséinerie est annexée à l'établissement dans les années 1910 et de nouveaux ateliers sont bâtis. Un corps de bâtiment renfermant des chambres de congélation est construit vers 1960. En 1970 est fondée la Coopérative laitière de la Gâtine et du Centre-Ouest par l'union des laiteries de Mazières-en-Gâtine, Ménigoute, Saint-Christophe-sur-Roc, Sainte-Ouenne et Uzelet. Mais conséquence des regroupements, cette dernière fermera en 1978. Les bâtiments, d'abord rachetés par la commune, ont été revendus à un particulier qui y fabrique de l'aliment pour bétail et loue une partie des bâtiments à une pâtisserie industrielle.
En 1899, les mécanismes sont mus par une roue hydraulique et par une chaudière et une machine fixe. En 1918, l'établissement est équipé de deux chaudières Montupet, de deux réfrigérants cylindriques, de deux pompes à eau, de quatre pompes à petit lait, de deux barattes, d'un malaxeur et de quatre écrémeuses, ainsi que d'une machine à glace.
En 1898, le personnel se compose d'un comptable, d'un chauffeur-mécanicien, d'un contrôleur-aide-beurrier, d'un écrémeur et d'un beurrier. Quinze ramasseurs assurent la collecte du lait. Dans les années 1970, la laiterie emploie 19 salariés et 12 entrepreneurs assurant le ramassage du lait.
Source : http://dossiers.inventaire.poitou-chare ... IA79002430

Ardin 1667 habitants en 1911.




[ lire entrée ] ( 116 lectures )   |  permalien  |    |   ( 3 / 46 )
CHANTENAY-SUR-LOIRE - Gabriel LANDAIS  
Région : Pays de Loire
Département : Loire Atlantique

Publicité de 1890, extraite d'un annuaire, pour les beurres produits à Chantenay-sur-Loire par Gabriel LANDAIS.



[ lire entrée ] ( 90 lectures )   |  permalien  |    |   ( 3 / 43 )
SAINT-GENIEZ - marché au beurre 
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Département : Alpes de Haute Provence

Cette carte postale qui a circulé en enveloppe, donc aucune mention de date, est d'autant plus intéressante pour moi que les vues de marchés au beurre du sud de la France sont plutôt rares. En effet, ces départements ne sont pas des régions à tradition beurrière.
On peut penser que ce cliché date des années 1910.

1911 cette localité abritait 339 habitants.



[ lire entrée ] ( 108 lectures )   |  permalien  |    |   ( 3.1 / 64 )
GALLO beurre d'Isigny 
Jolie facture de l'établissements GALLO à Paris XV° qui commercialise du beurre normand d'Isigny.
Document daté du 9 octobre 1946 avec les tarifs de l'époque après-guerre à destination de Saint-Varent dans les Deux-Sèvres.
La petite crémière avec son panier en osier et sa plaquette de beurre m'a fait craqué pour cette achat.



[ lire entrée ] ( 117 lectures )   |  permalien  |    |   ( 3 / 58 )

<<Premier <Précédent | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | Suivant> Dernier>>