Exportation de beurre - Maison Fénard et fils  
Région : Normandie
Département : Manche

Lettre-enveloppe commerciale destinée à trouver de nouveaux débouchés d'exportation.



Cherbourg, le 22 avril 1872
Monsieur Curcier et Adet Bordeaux

Nous venons messieurs recourir à votre obligeance pour l'objet ci-après : nous voudrions trouver un débouché à Saïgon (Cochinchine) pour notre fabrication de beurre fin en flacons dont les produits sont bien appréciés à Hong-Kong et ailleurs. A cet effet, nous vous prions de vouloir bien donner une adresse à la lettre ci-jointe, que nous écrivons sous vos auspices à la maison de votre ville qui vous paraîtra satisfaire le mieux au but que nous voulons atteindre.
Nous avions adressé cette même lettre à la date du 3 novembre à MM Eymond et delphin Henry, de votre ville, que l'Almanach du commerce nous indique comme armateur de la ligne de Chine, et ayant une maison à Saïgon, mais ces messieurs ne nous ont pas jusqu'à ce jour favorisés d'une réponse, peut-être votre intervention les engagerait elle à rompre le silence. Nous avons la persuasion que l'importation de beurres fins dans notre colonie de Cochinchine offre des chances sérieuses de réussite d'après le succès suivi qu'elle a eu à Hong-Kong.
Nous présumons messieurs que vous avez toujours des relations commerciales avec l'Australie? N'y aurait-il pas quelque chose à faire de ce côté ? Nous n'avons pas été heureux naguère dans nos expéditions de compte à demi avec vous en beurres logés en boite de fer blanc, mais nous aurions plus de confiance dans le conditionnement en flacons d'une livre où de deux livres anglaises bien qu'il soit plus lourd et plus coûteux.
Vous remerciant à l'avance de ce que vous voudrez bien faire pour vous être utiles, nous vous prions, messieurs, d'agréer nos cordiales salutations.
Fenard & fils

Nous revoyons outre la maison précitée que Mess. J. Roumagne dans votre ville qui soient désignés comme opérant avec Saïgon peut-être en connaissez vous d'autres, nous nous en rapportant à vous pour la meilleure suite à donner à ce qui précède = La saison actuelle est très favorable à la bonne préparation des beurres fins.


Le second document qui n'est pas lié au premier est une facture datée du 31 août 1899. On y apprend que la maison est ancienne et est en activité depuis 1834.







[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre658 lectures )   |  permalien  |  $star_image$star_image$star_image$star_image$star_image ( 3 / 421 )

<<Premier <Précédent | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | Suivant> Dernier>>