La misère en question 
Région : Bourgogne
Département : Saône et Loire

Correspondance du 31 janvier 1854



La misère pousse parfois les hommes aux pires retranchements pour survivre.
Lettre adressée au Procureur Impérial par le sieur Ouvrard, maire de Le Fay, petit village d'environ 600 habitants, qui demande l'indulgence pour une de ses administrées, miséreuse, qui aurait falsifié son beurre.

"Monsieur le Procureur Impérial

J'ai l'honneur en réponse à votre circulaire du 30 courant de vous informer que je me trouve stupéfait de l'annonce que vous me faites que la nommée Boy fe Coulon aurait falcifié son beurre, attendu que ces antécédents sont bons, puisqu'il n'y a jamais eu de plaintes contre cette personne.
Je vous prie Monsieur le Procureur Impérial de prendre en considération cette malheureuse puisque ce n'est que la misère qui aurait pu déterminer cette femme à faire ce mauvais acte.
Attendu qu'elle est mère de cinq enfants, en bas âge et un mari qui est malade, depuis environ trois mois.
Je vous prie donc Monsieur le Procureur Impérial de prendre en considération l'écart de cette femme, seulement de lui faire peur en lui disant de jamais si retrouver.
Vous obligeriez infiniment celui qui a l'honneur d'être avec respect Monsieur le Procureur Impérial votre très humble et très obéissant serviteur.
OUVRARD maire"




[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre345 lectures )   |  permalien  |  $star_image$star_image$star_image$star_image$star_image ( 3 / 422 )

<<Premier <Précédent | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | Suivant> Dernier>>